Une série humaine, festive et politique! Diffusion sur Studio 4 et TV5Monde. Disponible en DVD et VOD.

24 May

Éric Pucheu: "J’ai été attiré par la férocité de l'engagement de Thibaut"

Publié par Les Engagés  - Catégories :  #Interview, #Eric Pucheu, #Les Engagés

Éric Pucheu: "J’ai été attiré par la férocité de l'engagement de Thibaut"

Dans Les Engagés, Éric Pucheu incarne Thibaut, un militant du Point G charismatique et flamboyant qui croise le fer pour la défense des droits des personnes LGBT. Entretien.

 

Qu’est-ce qui vous a attiré chez Thibaut à la lecture des scénarios ?

J’ai d’abord été attiré par la férocité de son engagement pour les causes qu’il défend. Mais aussi, même s’il ne faut pas trop en dire, par le fait qu’il présente une façade qui cache beaucoup de choses. C’est un personnage hyper complexe. Il y avait des multitudes de choses à jouer en souterrain qui me parlaient. J’avais envie de défendre ce personnage torturé qui, s’il n’est pas dénué de sincérité, se cache derrière son engagement.


Pour vous, le choix des réalisateurs était important. Qu’est-ce qui vous a convaincu chez Jules Thénier et Maxime Potherat ?

C’est la vision qu’ils avaient du personnage et de l’ensemble de la série. Le personnage me plaisait beaucoup, l’histoire me plaisait, mais un tournage c’est une équipe. Il fallait que la vision aille dans le même sens. J’ai d’abord rencontré Jules avec qui ça c’est très bien passé, puis ensuite Max, et j’ai vu qu’avec les deux, on était d’accords sur le chemin à prendre pour raconter cette histoire.


Comment avez-vous vécu la présence de deux réalisateurs sur le plateau ?

C’était un vrai plus qu’ils soient deux. Même si l’organisation variait suivant les épisodes, souvent, Jules s’occupait en premier lieu de l’aspect technique : choix du cadre, lumière... Comme c’était un tournage qui était conséquent, assez lourd, parce qu’on avait peu de temps, il fallait aussi quelqu’un qui puisse s’occuper de la direction d’acteur, ce que faisait Max. Donc ils étaient assez complémentaires, tous les deux. Ils étaient aussi très ouverts à nos propositions, à nos visions des personnages. Par ailleurs, c’est un tournage qui était très crossboardé, il fallait qu’on soit au taquet sur ce qu’il s’était passé avant pour pouvoir raccorder très vite avec les scènes suivantes. A ce niveau, c’était très bien de bénéficier aussi de la présence de l’auteur. C’est très rare d’avoir un scénariste sur toute la durée d’un tournage. Donc pour moi, cette équipe avec deux réalisateurs, qui plus est qui se connaissent et qui ont déjà travaillé ensemble, c’était assez confortable.


C’était quoi le plus gros challenge d’acteur sur ce projet ?

Compte-tenu de ce crossboarding vraiment lourd, cela a été d’arriver à garder la continuité et la chronologie de la vie du personnage. Il fallait faire une scène de l’épisode 1 où Thibaut est très solaire, puis trois quart d’heure après, passer à une scène de l’épisode 9 ou 10 où il fallait tout lâcher. Ça a été un gros challenge pour moi d’arriver à être prêt au bon moment.


Cela représente quelque chose pour vous de tourner dans une série LGBT ?

Oui. C’était important pour moi en tant qu’hétérosexuel de défendre ça et de porter un message de tolérance, surtout dans le cadre d’un projet de la télévision publique. J’espère que la série pourra inciter des familles à lever les tabous qu’il peut y avoir autour de ce sujet entre parents et enfants, et leur permettre d’en parler simplement.

Commenter cet article

À propos

Une série humaine, festive et politique! Diffusion sur Studio 4 et TV5Monde. Disponible en DVD et VOD.