Une série humaine, festive et politique! Diffusion sur Studio 4 et TV5Monde. Disponible en DVD et VOD.

31 May

Mehdi Meskar: "Hicham incarne quelque chose d'assez universel"

Publié par Les Engagés  - Catégories :  #Interview, #Mehdi Meskar, #Les Engagés

Mehdi Meskar: "Hicham incarne quelque chose d'assez universel"

C'est au travers de l'interprétation de Mehdi Meskar que prend vie le personnage d'Hicham qui, dans Les Engagés, va passer sans transition de son coming-out personnel à des luttes politiques complexes. Entretien.


Qu’avez-vous pensé à la lecture des scénarios des Engagés ?

J’ai lu le scénario pour rencontrer Jules Thénier et Maxime Potherat, les réalisateurs. J’ai beaucoup aimé le projet et j’avais envie de le faire. Hicham était un personnage que j’avais envie de défendre parce qu’il a une belle évolution au fil de la série. Et puis dans cette première saison, Hicham c’est un peu l’espoir de ce groupe du Point G, qui se trouve en difficulté avec ce qu’il se passe politiquement à Lyon. C’était intéressant de porter ce personnage de lumière au milieu de ce brouillard.


Y-a-t-il des éléments du personnage d’Hicham qui vous ont particulièrement attiré ?

Hicham porte en lui toutes les batailles qu’on peut avoir à mener pour faire ce que l’on veut vraiment. Pour certains, cela peut paraître une petite chose, mais pour lui, aller à Lyon retrouver Thibaut, rencontrer ce groupe de l’association LGBT, c’est sa bataille pour devenir ce qu’il aimerait être. C’est un personnage qui est très contenu – qui a été conditionné par la société à se contenir. Il n’a jamais pu montrer ce qu’il est. Toute cette rage contenue était intéressante à explorer. Il y a une explosivité en Hicham, qui le conduit d’ailleurs à craquer parfois. Jongler entre les deux était assez intéressant.


Vous semblez plus proche d’Hicham tel qu’il est à la fin de la saison que de celui qu’on rencontre au début. Comment avez-vous abordé cette facette du personnage ?

Hicham au début de la série, c’est une partie de moi qui est moins visible, sans doute, mais elle est tout de même présente. Cela n’a pas été trop difficile à retrouver. Ce qu'incarne Hicham à ce moment, c’est quelque chose d’assez universel. On a tous, à un moment de notre vie, ce besoin de s’exprimer, de pouvoir dire et de pouvoir être ce que l’on est malgré les pressions qui veulent nous en empêcher, ou notre propre peur du regard des autres. Quand on a envie de faire de l’art son métier, par exemple, cela provoque souvent des réactions autour de nous, des parents ou de la famille...


C’était quoi le plus gros challenge d’acteur sur ce projet ?

Il y avait peu de temps sur le tournage. Ce qui était parfois compliqué, c’était de réussir à être parfaitement présent en très peu de prises, pour donner ce dont le personnage et l’histoire avaient besoin, tout en tournant des scènes de l’épisode 1 et de l’épisode 7 dans la même journée.


Qu’est-ce que cela représente pour vous d’avoir tourné dans une série LGBT ?

C’était bien sûr présent quelque part dans mon esprit, mais je n’ai pas abordé le projet comme une série LGBT, mais comme n’importe quel autre film ou série que j’ai pu tourner. Mais je suis très fier d’avoir pu faire partie de cette série financée par la télévision publique et de porter le message d’Hicham, qui est un message d’espoir et de possibilités. C’est un message universel, qui peut parler à tout le monde. Mais c’est vrai que quand on est Arabe, musulman et homo, il n’y a pas beaucoup de personnages de fiction auxquels on peut s’identifier. Je ne peux qu’espérer qu’Hicham permettra à certains de mieux s’accepter et d’être eux-mêmes à leur tour. Tout l’intérêt de ce format de série web, et du fait que l’offre de Studio 4 est gratuite, c’est aussi qu’il permet d’arriver facilement chez tout le monde. Chacun pourra voir un portrait positif de la communauté LGBT de chez lui, alors qu’il ne se serait pas forcément déplacé en salles pour voir un film d’auteur sur le sujet.


Ce serait juste de dire que tourner c’est votre manière d’explorer le monde ?

Oui, c’est très juste. C’est quelque chose que j’adore. J’essaie de m’investir suffisamment dans les projets pour pouvoir en tirer quelque chose de plus profond et personnel. En ce moment, je suis en Allemagne pour préparer un rôle en allemand. Cela me permet d’apprendre une langue. Je vais dans une école d’allemand avec d’autres jeunes, il y a des réfugiés Syriens et d’autres pays, des gens qui ont d’autres parcours très différents... En fait, je suis tellement curieux que je n’aurais jamais pu choisir un métier. Celui d’acteur me permet d’explorer de multiples vies.

Commenter cet article

À propos

Une série humaine, festive et politique! Diffusion sur Studio 4 et TV5Monde. Disponible en DVD et VOD.